L’épineuse question de la hiérarchie et du fonctionnement pyramidal

Les biologistes et les éthologues nous expliquent que tout dans la nature est hiérarchisé, tout fonctionne en système pyramidal et que par conséquent, les êtres humains, étant des animaux « évolués » faisant partie de la nature ne peuvent que vivre en mode hiérarchique et pyramidal.

Pourtant, il existe des exceptions, mais ce n’est pas le propos.

 

Ce sur quoi je veux porter l’attention c’est sur le fait que sur Terre nous ne connaissons et n’expérimentons que la finitude, tout ce qui vit, meurt et pourtant nous rêvons d’infini et d’immortalité. De même, tout ce qui est sur Terre est imparfait, pourtant nous désirons la perfection et l’art classique, grec notamment, s’est employé à le rendre visible.

 

De la même manière nous pouvons dire que la hiérarchie est omniprésente et pourtant l’être humain rêve d’égalité. Et tout comme l’infini et le désir d’immortalité poussent, sans cesse, la science et la médecine vers de nouvelles découvertes repoussant toujours plus loin les limites de la mort, la quête de perfection se retrouve dans les améliorations industrielles et la qualité qui désormais réglemente tout ce que nous mangeons, touchons, utilisons.

 

Alors gageons que cet appétit d’égalité, voire de fraternité nous fasse explorer les contrées de la coopération, sous la forme de l’intelligence collective. Et puis, que le déploiement de l’efficacité de l’équivalence nous conduise vers des contrées professionnelles, efficaces, efficientes, performantes dans lesquelles le pouvoir est revisité et où la hiérarchie n’est plus l’unique voie pour l’exercice d’une tâche collective.

 

Et ceci par quel miracle ? Une augmentation significative de notre autonomie passant notamment par la conscience en action : la pleine présence au service de l’intelligence.. collective.

 

CM

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’épineuse question de la hiérarchie et du fonctionnement pyramidal

  1. Miloradovic Jocelyne dit :

    Les neurones miroirs nous ont permis d’apprendre, ils nous relient les uns aux autres, plus qu’on n’aurait pu le croire… Ils nous incitent à vouloir ce que l’autre a quand ça le rend heureux. Quand nous serons assez nombreux à fonctionner autrement qu’en pyramide et que nous y trouverons du plaisir… l’IC s’épanouira comme un lotus… Plein conscience… Bienvenue ! Il y a juste la nécessité de s’y entraîner, comme les sportifs de haut niveau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s