Une vague d’optimisme, un souffle de renaiSens… un petit message de rentrée

Cet été a été pour beaucoup le théâtre de douleurs familiales : maladies, décès et ruptures, et par conséquent cela entraîne questionnements et désarrois pour un certains nombre.
On vous l’a dit 2012 serait un tournant. Les informations convergent, les temps changent de manière significative et cela donne le blues à certains. Je n’ai jamais reçu autant de personnes dépressives et perdues dans ma clientèle thérapeutique. Nombreux sont ceux qui sont en perte de repères. Les crises répétées ébranlant le système, ceux qui ne sont pas préparés se sentent alors perdus.

J’écris depuis de nombreuses années que nous sommes conviés à opérer un saut quantique aussi bien dans notre conscience, que dans nos valeurs et nos pratiques, en un mot dans les différents paramètres de notre quotidien.
Beaucoup étaient d’accord, toutefois, lorsque le réel se craquèle, les émotions surgissent avec le cortège de peurs et ce sont alors surtout les angoisses qui affleurent et laissent pantelants nombre d’entre nous. Ce sur quoi surfent très bien les médias officiels.

Certains ont fait le saut, se sont engagés vers de nouvelles voies, préparés intérieurement et / ou dans leurs actions et pratiques et deviennent alors les moteurs de ces mutations inévitables.
La clé semble être la centration intérieure, la cohérence et une certaine vérité/ authenticité à incarner ce que nous souhaitons. Le temps des imposteurs s’étiolent, nous ne pouvons plus faire semblant, soit nous sommes réellement engagés dans la mutation, soit nous assumons les conséquences de nos hésitations ou opportunismes. Les urgences de notre monde (environnement, économique, sociétal, politique) ne souffrent plus les à peu près..

Cohérence et centration qui s’obtiennent grâce à la pleine conscience de l’instant présent qui ne fait pas redouter le futur tout emprunt de force et de paix, d’une sérénité qui laisse glisser les tracas quotidiens.. Il ne s’agit pas d’indifférence, mais d’une pleine présence à ce qui EST. Et lorsque la réalité est à la destruction, alors conscients et mobilisés nous pouvons, d’une part, accepter et lâcher ce qui n’est plus actuel et, d’autre part, nous tourner vers les graines qui poussent, les initiatives pleines de vie et les groupes ou personnes qui agissent pour co-créer un monde en renouveau, participer à une renaiSens consciente.

Alors au lieu d’être pessimiste et déprimé, acceptons en conscience cette opportunité de déconstruction normale d’un modèle déclinant et réjouissons-nous des opportunités crées et poussons les lignes vers des futurs souhaités, des prairies réjouissantes qui n’ont rien d’utopiques, rendons nos rêves des réalités concrètes et plus nous serons nombreux à agir dans ce sens et plus le monde sera ce que nous voulons qu’il soit. « Soyons ce que nous voulons pour le monde. » Gandhi

Retrouvez nos actions et celles de nos amis sur : http://www.facebook.com/groups/113590091985648/

Christine Marsan
7 septembre 2012

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s